Rechercher sur ce blogue

mercredi 27 septembre 2017

Word : astuces pratiques (créer des espaces égaux après les tirets)


Aujourd’hui, je partage avec vous une astuce que j’aurais bien aimée connaître avant de publier la première édition de mon roman « L’Éveil des Secrets ». Il s’agit de la façon de paramétrer des espaces de largeur identique après les tirets dans un texte avec alignement justifié. Comme les tirets cadratin dans les dialogues... C’est en ouvrant un autre roman autoédité d’une auteure à succès où tous les espaces étaient égaux que j’ai réalisé que c’était possible. Seulement, je n’aimais pas ce que je voyais dans ce roman : des espaces bien trop larges. À mon avis, le résultat n’était pas très esthétique. J’ai donc fait des recherches et trouvé la solution.

D’abord, voici à quoi l’alignement dans un texte justifié ressemble, par défaut, si vous faites un espace standard après le tiret :
Extrait de L'Éveil des Secrets (espaces inégaux après les tirets)

Et voici à quoi ça pourrait ressembler :
Extrait de L'Éveil des Secrets (espaces égaux après les tirets)

L’aspect n’est-il pas plus professionnel? Alors, si comme moi vous insériez un espace standard après un tiret, pas de panique! Même avec un texte de 300 pages, il est possible de corriger le tout. Voici comment…

Étapes à suivre :

  • Sous l’onglet « ACCUEIL », sélectionnez « Rechercher », puis « Recherche avancée… ».
  • Dans la fenêtre, choisissez l’onglet « Remplacer ».
  • Comme sur l’image suivante, dans l’encadré du haut, écrivez un tiret suivi d’un espace standard (barre d’espacement). [Note : si vous aviez l’habitude d’insérer deux espaces après le tiret, écrivez ici deux espaces. Si parfois vous insériez un espace et d’autres fois deux ou trois, vous devrez répéter cette étape autant de fois que le nombre différent d’espaces, en commençant avec le nombre plus élevé si vous ne voulez pas vous retrouver par endroits avec plusieurs tirets au lieu d’un seul.] Dans l’encadré du bas, écrivez un tiret et ajouter ensuite un espace insécable en appuyant sur Ctrl+Maj+espace. Puis cliquez sur « Remplacer tout ».

Bon, maintenant, vous devriez constater une différence dans votre texte. Par contre, si les espaces insécables ne sont pas assez larges pour vous, vous pourriez insérer une tabulation au lieu de l'espace insécable, en copiant le tiret+la tabulation dans l'encadré du bas de la fenêtre « remplacer » (impossible de l'y écrire), puis en personnaliser la largeur selon vos besoins. Voici comment…

  • Sous l’onglet « ACCUEIL », cliquez sur le petit carré en bas à droite de la section « Paragraphe » comme sur l’image.
  • Dans la fenêtre, cliquez sur « Tabulations… »
  • Si le retrait gauche de votre texte est à 0 cm (et le retrait de la première ligne à 0,5cm), 0,9 cm de tabulation est un espacement raisonnable. Ça signifie que, sur la règle en haut de votre texte, le curseur se déplacera de 0,9 cm vers la droite après chaque tabulation. Si le retrait de votre texte est autre que 0 cm, vous devrez ajuster la tabulation en conséquence de l’effet souhaité en effectuant quelques tests pour trouver l’espacement qui vous convient le mieux. 

Toutes les tabulations dans votre texte s’ajusteront ensuite selon le paramètre que vous venez de choisir. Note : si vous aviez la mauvaise habitude d’effectuer une tabulation comme retrait en début de paragraphe, cet espace sera modifié avec vos nouveaux paramètres. Il est donc préférable de prendre la bonne habitude d’ajuster ce retrait de première ligne à l’aide de la fenêtre « Paragraphe » pour qu’il demeure ensuite inchangé.

Pour vous simplifier la vie et ne pas avoir à recommencer l'étape du copier-coller pour vos prochains textes, je vous conseille de programmer, dans Word, la correction automatique du tiret par un tiret suivi d'un espace insécable (ou d'une tabulation, mais dans ce cas, vous devrez ajuster la largeur de la tabulation à chaque nouveau document, contrairement à l'espace insécable qui possède une largeur standard non modifiable, à ma connaissance). Voici comment programmer la correction automatique:
  • Cliquez sur l'onglet  « FICHIER », puis  « Options ».
  • Dans la fenêtre, allez à « Options de correction automatique... » comme sur l'image suivante.
  • Dans l'encadré de gauche, écrivez un tiret. Dans celui de droite, écrivez un tiret et appuyez sur Ctrl+Maj+espace (pour espace insécable) ou sur la touche « Tab » pour la tabulation. Cliquez sur OK et, désormais, vous n'aurez qu'à écrire un tiret et Word insérera automatiquement, selon votre choix, un espace insécable ou une tabulation à sa suite.

Points de suspension:

À l’aide de l’outil « remplacer » dans « recherche avancée », vous pouvez aussi vous assurer d’un espace constant de tous les points de suspension dans votre texte. Voici comment:
  • Dans votre texte, repérez des points de suspension, ceux que Word considère comme tel (quand les 3 points s'effacent d'un seul coup) et non comme 3 simples points l'un à la suite de l'autre.
  • Copiez-les
  • Ouvrez la fenêtre « remplacer » dans « recherche avancée ».
  • Dans l'encadré du haut, écrire 3 points simples de suite.
  • Dans l'encadré du bas, collez les points de suspension.
  • Cliquez sur « Remplacer tout ».
Maintenant, dans tout votre document, les 3 points simples deviendront des points de suspension avec espaces égaux et insécables.

Astuce rapide pour l’autoédition d’un roman :

Prenez un roman dont vous aimez la mise en page pour vous guider lors de la mise en page de votre propre texte. Observez chaque petit détail et faites pareil pour votre roman. Remarquez par exemple :
  • La dimension du roman
  • La taille des marges (intérieur, extérieur, haut, bas)
  • La pagination (alignement ou apparence générale)
  • La police d’écriture du texte, des titres, de la page légale, de la table des matières (taille, espacement, nombre de caractères par ligne). Pour plus de détails, lisez l'article: Trouver votre police d'écriture idéale
  • Le nombre de lignes par page
  • Espacement de la première ligne
  • L’apparence des débuts de chapitre
  • Etc.

Pour d'autres astuces Word, consultez l'article suivant: Word: astuces pratiques (introduction)

En espérant que cela vous sera utile, je vous souhaite bon travail!😊



mardi 26 septembre 2017

Publication prochaine! Surveillez les surprises à venir…


Oui, je sais, je n’ai pas donné de nouvelles depuis un bon bout de temps. Pas que je ne trouve plus de sujets d’article à vous présenter, au contraire, ils s’accumulent! Mais voilà, j’étais et je suis encore très occupée… À quoi, me demanderez-vous? Je vous épargne une longue énumération, mais en bref, à la préparation de la publication du tome 2 (série ONEIDA, bien sûr!), en plus de celle d’une seconde édition du tome 1. J’imagine très bien vos réactions…
« Quoi? Une seconde édition? Déjà? »
Vous êtes surpris? Eh bien, moi aussi, car ce n’était pas prévu. Et en plus, je publierai les 2 tomes en même temps, question de me donner encore plus de travail… 😉 Ouf!

Pourquoi cette seconde édition? 

Pour être franche, je n’avais planifié pour ce tome qu'une petite mise à jour du texte avec quelques corrections, en plus de réduire l’intensité des couleurs de la couverture (je les trouvais finalement un peu trop saturées). Je me suis rendu compte qu’elle attirait le regard des plus jeunes, mais moins celui des adultes, alors que le public cible est de 14 ans et plus. Quoique les moins de 14 ans peuvent aussi le lire, tout dépendant du caractère de la personne. Une lectrice de 11 ans l’a apparemment beaucoup aimé. Une autre, dans les 90 ans, l’a également bien aimé! L’histoire plaît donc à un large public, ce qui me réjouit! Bref, j’aurais très bien pu effectuer ces changements sans publier de seconde édition, mais voilà, une simple demande de ISBN international m’a obligée à faire autrement.

Pour ceux qui l’ignorent, un ISBN est, en gros, le numéro d’identification d’un livre. Il sert à le référencer partout où l’on peut en faire l’achat ou le prêt. La première édition de mon roman possède un ISBN américain (celui donné gratuitement par Createspace, la plateforme d’édition d’Amazon). J’ai appris qu’il n’était pas international. Pour m’éviter de futurs problèmes et avoir la liberté de le vendre ailleurs que sur Amazon, j’ai tout simplement voulu obtenir un ISBN international…

Non, pas si simplement, finalement!😒 Dans mon cas, ce fut... disons, une aventure avec les archives nationales (ceux qui donnent ce fameux numéro). Il y eut des hauts, des bas et pas mal d’émotions (je vous épargne les détails), mais heureusement que le personnel est bien aimable!😊 Cette histoire finit bien, puisque j’ai obtenu ce ISBN international! À une condition, par contre… Pour le tome 1, je devais publier une seconde édition! Surprise! Alors, j’ai pris mon courage à deux mains et je l’ai (encore une fois!) révisé au complet. Mais j'ai pris du retard pour la publication du tome 2 qui devait se faire en septembre... Là, les corrections des 2 tomes sont terminées, j’ai même fait les différentes mises en page pour les formats numérique et papier. Je publierai donc très bientôt, il manque seulement à finaliser la couverture du tome 2 (j’en parle plus loin), puis vérifier le rendu à l’aide des épreuves papiers, avant d’approuver le tout.

Qu’y aura-t-il de nouveau dans cette seconde édition? 

Environ 2 000 mots de plus et, étrangement, seulement 2 pages additionnelles. Suite aux commentaires reçus, j’ai effectué quelques corrections (orthographe, style, ponctuation, cohérence dans certains détails), réorganisé certains chapitres trop longs et révisé la formulation de mes phrases afin de le rendre plus international pour mes gentils amis européens. Sauf quelques expressions dans les dialogues... pas le choix, région oblige, mais ça ne devrait pas trop choquer, je crois. Une grande nouveauté de cette seconde édition sera la magnifique couverture!😁 Dernièrement, mon amie graphiste Maelinn m’a ouvert les yeux. Bon, il faut dire que je lui montrais mes essais de nouvelle couverture « désaturée ». En fait, je cherchais à mettre le doigt sur ce qui n’allait pas pour obtenir une image plus mature. J’ai dû lui faire perdre patience 😉 (non… elle est super patiente et généreuse avec moi, elle m’a même enseigné un tas de bons trucs!), parce qu’elle a décidé de me montrer ce à quoi devrait ressembler la couverture de mon roman. Je la remercie sincèrement d’ailleurs. Elle était bien occupée et, malgré tout, elle a pris du temps pour me créer cet exemple! Ça m’a beaucoup touchée! Je me sens parfois si seule et perdue dans la gestion de l’autoédition, que toute aide est vraiment très appréciée! En plus, elle a lu mon roman, c’est une excellente graphiste, et j’aime beaucoup ses créations! Allez visiter son site et vous comprendrez. Voici le lien : http://www.maelinn.tk/portfolio.php

Je lui ai donc proposé une collaboration pour renouveler la couverture du tome 1 et harmoniser celle du tome 2 que j’avais déjà terminée et que je vous avais même présentée. En fait, seul l’arrière-plan changera, car moi et Maelinn aimons bien les mains et la fleur rouge qui saigne.

À surveiller prochainement...

Les 2 tomes sortiront très bientôt. Mais d’ici là, surveillez le blogue et ma page Facebook. Je publierai prochainement quelques extraits des 2 romans accompagnés d’un graphisme de la scène, ainsi que la bande-annonce du tome 2. Avez-vous hâte de la voir? Moi, j’ai très hâte de vous la montrer! J’aime tellement la trame sonore! Il y aura également une belle promotion à venir sur la seconde édition du tome 1! Il ne faudra pas rater cette formidable aubaine! Tout cela très bientôt, lors de la publication. Entre-temps, j’espère pouvoir aussi écrire un article sur le sujet de la mise en page. J’ai trouvé un excellent truc qu’il faut absolument que je partage!

À bientôt!😊

Articles au hasard

Blogger