samedi 7 janvier 2017

Étonnante découverte quant aux polices d’écriture


Avez-vous un petit projet d’autoédition? Ou peut-être un projet de graphisme utilisant une police d’écriture (illustration de couverture, marque-page, affiche, etc.) et destiné à un usage commercial? Eh bien, vous serez probablement intéressés par cet article…

Dernièrement, en m’informant sur l’autoédition, j’ai lu un document où l’on donnait quelques conseils pour une page couverture de roman. J’ai alors fait une étonnante découverte qui m’a ouvert les yeux : les polices d’écriture incluses dans nos ordinateurs ne sont pas nécessairement gratuites pour usage commercial! Eh oui! En fait, quelqu’un quelque part a passé beaucoup de temps à dessiner ces jolies polices à la demande de Microsoft et autres qui les ont ensuite intégrés dans leur système d’exploitation et logiciels. Et nous, nous les utilisons pour nos propres projets créatifs… Bref, tout comme un livre ou autre création, ces polices possèdent des droits d’auteurs, car en fait, il s’agit bel et bien d’une création. Et j’en connais quelque chose… Ouf! Je vous en parlerai plus loin dans l’article.

Il existe différentes licences. Certaines sont gratuites, d’autres sont payables, et d’autres permettent un usage professionnel des polices d’écriture intégrées dans leurs logiciels (bien sûr, avec l’achat de ces mêmes logiciels, comme Adobe par exemple). Mais pour vous dire franchement, les licences ne sont souvent qu’en anglais, dans des termes pas si évidents que ça à comprendre, et donc, tout cela demeure parfois incertain. Et dans l’incertitude que fait-on? Eh bien, soit on engage un avocat parfaitement bilingue qui saura nous donner la réponse 😉, ou soit on opte pour la solution plus simple : choisir une autre police!


Comment savoir si une police d’écriture possède une licence pour usage commercial gratuit?

Il n’y a qu’une seule façon de le savoir : en lisant sa licence! Mais où se trouve donc cette fameuse licence? Il y a quelques façons de le savoir… et je ne parlerai pas ici des démarches auprès du distributeur de la police en question. Oups! Trop tard… Mais bon, je préfère de loin les 2 options suivantes :
  1. Dans le fichier texte qui a été téléchargé en même temps que la police d’écriture (si vous l’avez téléchargée). Dans ce cas, retrouvez ce fichier texte dans vos téléchargements ou alors dans le dossier comprenant votre police (à l’endroit où vous l’avez enregistré sur votre ordinateur). 
  2. Sur internet… Il est parfois plus simple de seulement rechercher l’information sur internet. Tapez le nom de la police d’écriture et le mot « licence ». Notez que pour une fois, Wikipédia ne vous apprendra pas grand-chose à ce sujet, à part le nom du créateur et qui la distribue, mais pour la licence… rien. Chaque police d’écriture possède une licence, si un site indique qu’elle est inconnue, recherchez-la sur un autre site, car elle existe. Si vous ne la trouvez pas, tentez avec le mot « font » (terme anglais pour police d’écriture) et « license » (terme anglais pour licence). Ne vous arrêtez pas aux indications « gratuit », il est toujours mieux de vraiment lire la licence.



Où trouver des polices d’écriture gratuites pour usage commercial?

Il existe probablement plusieurs sites internet, mais voici les deux que j’aime bien. On y retrouve plusieurs types de licence avec différentes conditions d’utilisation, mais elles devraient toutes autoriser l’usage commercial et sont toutes disponibles pour un téléchargement sans frais. Tout de même, je répète, il vaut toujours mieux lire la licence…



Et si vous ne trouvez pas de police d’écriture à votre goût?

Eh bien, modifiez-en une déjà existante dont la licence permet les modifications. Ou bien, pour les plus braves, créez-en une vous-même! Certains sites de téléchargement de polices d’écriture offrent l’assistance à la création de polices. Mais là, je ne saurais vous en dire davantage, car je n’ai pas essayé. Par contre… oui, j’ai osé braver les obstacles en tentant de modifier une police déjà existante! Je l’ai fait à l’aide d’un logiciel gratuit se nommant FontForge. Toute une expérience…! Et je ne le vous conseille même pas, c’est peu dire… Pour quelques lettres modifiées, ça peut toujours aller, mais sinon, il vaut mieux oublier. J’ai appris que créer une police d’écriture demande beaucoup de précisions, de patience, de temps, de tests et un très bon œil artistique pour rapidement voir ce qui cloche quand ça ne va pas. En plus de devoir apprendre à utiliser le logiciel. Oui, c’est un art! Et après de nombreuses heures de dur labeur, vous récolterez peut-être de beaux glyphes (éléments d’une police)! Si vous vous lancez dans cette aventure, surtout pensez à bien aligner vos lettres…

Alors, si malgré tout, ça vous intéresse, voici le lien pour se procurer le logiciel gratuit FontForge, ainsi que toute information et tutoriels (logiciel disponible en français, mais instructions en anglais seulement) :



Pour finir, voici un exemple. Sur l’image qui suit, vous voyez la police que j’avais initialement choisie pour le titre et sous-titre de mon roman. Des polices aux licences pas très claires…

Je n’ai donc pris aucune chance et j’en ai trouvé une gratuite qui donnait ceci.

Mais j’hésitais, incertaine à savoir si je l’aimais vraiment. Je trouvais qu’elle manquait un peu de personnalité… Et puisque sa licence me permettait de la modifier, j'ai tenté le coup. Pour le moment, ça donne ceci.


Aimez-vous le résultat? Ou peut-être préférez-vous la précédente?


6 commentaires :

  1. Coucou,
    Article très intéressant. Je fais attention aux droits des images, mais je n'ai jamais pensé à la police. Les systèmes des licences ne sont pas toujours facile à comprendre : entre les différentes utilisations, le droit ou non de modifier, avec ou sans obligation de paternité...Il y a de quoi s'y perdre si on n'est pas suffisamment intensif. En tout cas, j'aime beaucoup ta police modifié.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Abigael! J'ai pensé partager cette découverte parce que moi, ça m'a vraiment étonnée. Comme toi, je faisais attention aux droits des images, et même des sons et musique pour la bande-annonce de mon tome 1, mais la police, ça, je n'y avais pas du tout pensée!
      Bien contente que tu aimes ma police modifiée! :) Au fait, je ne l'ai pas spécifié, mais sa licence me permettait de la modifier. Bon, je vais l'ajouter à l'article...
      :)

      Effacer
  2. Merci pour cette information trop souvent oubliée :-) Et j'aime beaucoup la police que tu as créée. Je ne l'aurais peut-être pas appliquée sur le sous-titre par contre, mais c'est un détail.
    Pour les sites de polices, tu as aussi Dafont dont les licences sont clairement annoncées à côté du bouton de téléchargement.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Maelinn! En effet, j'ai appliqué cette fois-ci la même police pour le sous-titre, mais je ferai d'autres essais... Je connais Dafont, les polices n'y sont pas toutes gratuites pour usage professionnel, mais en faisant attention, ça va.
      :)

      Effacer
  3. Article vraiment très intéressant! Perso, je préfère ta version modifiée (la finale) qui est très jolie en plus d'être originale et qui, je pense, collera mieux avec l'illustration de couverture et l'ambiance du roman (je trouve l'originale un peu trop "rigide"). Pour ma part, si je me lance dans l'auto-édition, je laisserai toute cette partie à quelqu'un qui s'y connait. Je n'ai malheureusement pas le temps de m'en occuper. Bisous et merci pour toutes ces infos.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Rebecca! Oui, c'est ce que je trouvais aussi, que l'originale était un peu trop "rigide", un peu trop de lignes droites. J'ai ajouté beaucoup de courbes, mais en demeurant assez sobre. Je vais décidément utiliser la police de ma création puisque jusqu'à maintenant, tous la préfèrent! :)

      Effacer